News

La Vie des Marchés

mars 22
"Operação Lava Jato". Celles et ceux qui maîtrisent la langue de Vasco de Gama auront tout de suite compris que cette expression fait référence à l'opération de nettoyage anti-corruption qui est entrain de se dérouler au Brésil.

Les dernières tentatives pour protéger Lula contre la justice brésilienne en le nommant au gouvernement ont été démasquées. Depuis plusieurs semaines, les investisseurs parient sur un changement de gouvernement portant l'indice Bovespa à des niveaux de performance à deux chiffres depuis le début de l'année dans le sillage d'un real qui s'apprécie. D'ailleurs, les flux d'investisseurs ne cessent de rentrer dans le pays "carioca" (+2,4% sur la dernière semaine, soit la plus forte progression parmi tous les marchés actions mondiaux). Si la situation économique y est toujours complexe, l'horizon politique pourrait s'éclaircir dans les mois qui viennent.

Au nord du continent identifié par Amerigo Vespucci, les indices industriels (Empire Manufacturing et Phil Fed) ont donné de bonnes raisons de croire à la robustesse de la croissance américaine. Malgré cela, la Fed a envoyé lors de sa dernière réunion un message de prudence en repoussant sa hausse des taux portant l'euro à un niveau de 1,13 contre dollar. Les marchés actions européens ont d'ailleurs accusé le coup servant une fois de plus de victimes expiatoires alors que la croissance de la zone euro continue d'infirmer les thèses les plus pessimistes et les plus farfelues. Les annonces de la BCE auront donc pour l'instant plus profité au marché du crédit corporate qu'aux marchés actions. Normalement, la baisse de la prime de risque devrait se propager aux actions si les bénéfices des entreprises ne sont pas massivement révisés en baisse. Cela pourrait prendre encore plusieurs mois.

Il faudra aussi naviguer en eaux troubles jusqu'au cap du référendum britannique pour que les investisseurs reviennent avec un sentiment plus positif sur l'Europe. D'ici à cette date fatidique, les mers continueront d'être agitées et les baisses de marché devront être utilisées pour renforcer les meilleures convictions.


Source: DNCA Finance - Igor de Maack. Achevé de rédiger le 18 mars 2016.

Partager cette information