News

La Vie des Marchés

juin 06

Sondage pour, sondage contre, le Brexit anime sans cesse la gazette journalière des marchés financiers. Les paris sont déjà pris chez les bookmakers et chez les hedge funds. Il faudra donc être rapide le 23 juin.


Au final pourtant, il ne se passera rien économiquement le jour d’après car même en cas de Brexit, le chemin du divorce puis du remariage avec l’Union Européenne sera long et pénible. Les craintes du Brexit ont déjà coûté à l’activité économique en Grande-Bretagne qui enregistre un de ses pires trimestres depuis quelques années avec une faiblesse latente de sa monnaie.

En Chine, la situation du shadow banking que nous avons abordé avec Bank of China lors de notre voyage la semaine dernière, ne semble toujours pas claire. La banque centrale chinoise a désormais décidé de s’attaquer au « online financing » qui va du financement de banquet de mariage au vaste projet minier. Certaines sources évoquent la somme de 8 000 milliards de dollars de financement opaque. Le gouvernement central s’y est attelé mais comme nous le disions dans notre dernière lettre, tout est démesure en Chine. Signes d’inquiétudes, les positions vendeuses sur le marché actions de Hong Kong semblent avoir progressé. Le pouvoir chinois ne voudra pas perdre le contrôle de sa stabilité monétaire et des flux financiers.

En Europe, les signaux de reprise restent au vert envers et contre tout (crise migratoire, terrorisme et grèves notamment en France). Les derniers chiffres d’immatriculations automobiles pour le mois de mai s’avèrent excellents notamment en France (+22,3%) et en Espagne (+20,9%). Bien sûr, les échéances politiques sont nombreuses sur notre continent mais n’est ce pas l’apanage des démocraties ? Les marchés financiers vont sûrement y trouver certaines excuses pour ne pas voir les attraits de l’investissement en actions européennes notamment quand on compare le rendement net offert par les dividendes payés et les coupons obligataires payés même sur le high yield. Il faut s’attendre à des épisodes de volatilité.

Décidément, comme la Seine majestueuse qui enlace Paris et actuellement en forte crue, la vie des marchés financiers n’est pas un long fleuve tranquille.

Source: DNCA Finance – Texte achevé de rédiger le 3 juin 2016 par Igor de Maack, Gérant et porte parole de la Gestion.

Partager cette information