News

Brexit - Quelles conséquences pour l'investisseur?

juin 30

Contre toute attente, le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne du 23 juin a débouché sur une victoire des partisans d’une sortie de l’Union européenne à hauteur de 51.9%.

 

(...) "Pour les investisseurs sous-investis en actions et capables de supporter la volatilité inhérente aux marchés actions, il peut être intéressant de profiter de la baisse des marchés pour renforcer progressivement leur exposition aux actions. Les taux d’intérêt à long terme devraient se maintenir à des niveaux très bas pour une période encore plus longue qu’initialement anticipée. A ce titre, la thématique « dividende » reste plus que jamais d’actualité.

Au sein des gestions discrétionnaires investies par l’entremise de fonds Banque de Luxembourg, l’impact du Brexit sur les performances est très limité. D’une part, les portefeuilles sont très diversifiés (exposition à la dette souveraine américaine, aux devises refuges….). D’autre part, la poche actions des portefeuilles n’intègre que des entreprises de qualité, financièrement saines, disposant d’un avantage compétitif durable. Les critères de sélection (de la Banque) écartent donc naturellement les sociétés du secteur financier (banques et assurances), ce qui nous a permis d’éviter la très lourde chute de ce secteur en 2016".

 

Les formules de gestion discrétionnaires de la banque de Luxembourg sont accessibles à frais minima en Branche 23 Gestion Pilotée

 

Source

Partager cette information