News

La Vie des Marchés

févr. 21
Les statistiques économiques montrent toujours une belle dynamique aux Etats-Unis. Après un Empire Manufacturing de bonne facture, l'indice Fed Philadelphia est ressorti au plus haut depuis trente quatre ans (43,3).
Les statistiques économiques montrent toujours une belle dynamique aux Etats-Unis. Après un Empire Manufacturing de bonne facture, l'indice Fed Philadelphia est ressorti au plus haut depuis trente quatre ans (43,3). L'accélération du cycle américain tirée par l'industrie semble donc se confirmer de jour en jour, ce que la bourse américaine salue elle aussi de jour en jour malgré les facéties de Donald Trump et les rumeurs de collusion de son équipe de campagne avec la Russie.

En Europe, les questions politiques continuent de dissuader l'investisseur de regarder l'économie et d'investir ! L'évolution institutionnelle et politique de la zone euro suscite toujours les mêmes interrogations...depuis 2011 maintenant. Alors que le chômage est de nouveau en baisse en France et que les données globales (distribution de crédit, immatriculations automobiles...) s'avèrent bien orientées, les flux demeurent anémiques sur les actions européennes. Le risque d'une élection française folklorique avec un pouvoir dénué de tout bon sens économique tétanise les pays voisins de l'Hexagone et également leurs épargnants. Certains doivent vraiment se demander comment le pays qui a vu naître Louis XIV, les Philosophes des Lumières, Napoléon et Charles de Gaulle peut aujourd'hui paraitre si fragile, si divisé, si schizophrène et si proche de thèses économiques absurdes qui ont déjà débouché sur des résultats calamiteux (Argentine, Venezuela).

Le pire n'est toutefois jamais certain mais ce sont bien les politiques qui vont influencer les marchés financiers cette année plus que les Banques centrales.



Source: DNCA Finance - Texte achevé de rédiger le 17 février 2017 par Igor de Maack, Gérant et porte parole de la Gestion

Partager cette information